22 octobre 1988 – 22 octobre 2018 : il y ‘a 30 ans la mort de Zanzibar le génie de la guitare.

22 octobre 1988 – 22 octobre 2018 : il y ‘a 30 ans la mort de Zanzibar le génie de la guitare.

Epemè Théodore dit « Zanzibar » fait partie des étoiles filantes de la musique africaine. Il est certainement l’un des meilleurs guitaristes que le Cameroun ait connus. Cet autodidacte avait un jeu de guitare captivant. Comme une fleur de printemps qui s’ouvre à la rosée du matin, le talentueux Zanzibar n’aura vécu que l’instant d’une rosée. Alors qu’il était au sommet de la gloire, « Zanzi » cassa sa guitare et avala son micro. Il avait à peine 26 ans et une vie pleinement remplie.
Sa carrière nationale et internationale est lancée par le concours Découverte RFI en 1987 et la réalisation de deux films consacrés au groupe : Bikutsi water blue de Jean-Marie Teno et Man No run de Claire Denis.
Zanzibar meurt au lendemain d’une énième déception amoureuse. Une sorte de mélodrame dont les principaux actants sont : 3 femmes une boîte de comprimés. Les thèses de l’empoisonnement et du suicide sont évoquées.
30 ans après sa mort, il reste dans nos cœurs
Pour découvrir la vie, le parcours, les tribulations de cette icône de la musique camerounaise, nous vous invitons à lire le livre : « Les Icônes de la Musique Camerounaise ».
Contacts pour avoir le livre depuis le Cameroun
Douala : 6 56 43 88 38
Yaoundé : 6 96 83 86 60
Le livre est aussi disponible à la librairie des peuples noirs à Yaoundé, Montée SNI.
Contact pour l’avoir depuis la Diaspora
Mail : leseditionsdumuntu@gmail.com
Le livre est également disponible sur Amazon 

Facebook Comments
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *