Le marché d’esclaves de Bangou

Alors que l’actualité récente nous rappelle les souvenirs douloureux de l’esclavage à travers la vente à vils prix des migrants noirs en Libye,  nous avons choisi d’évoquer un pan ignoré de l’Histoire du Cameroun :  » Le marché caché de Laapou à Bangou ».

Il s’agit d’un marché d’esclaves qui servait de zone de transit dans la région ouest du Cameroun. Le marché de « Laapou » était un marché caché, discret à proximité du marché de Bangou. il se trouvait en pleine brousse, dans une clairière très retirée du fait de la nécessité de cacher cette activité de plus en plus illicite.

Il s’agissait d’y vendre les princes, les fils de notables… attrapés par les gens du village pour se venger des chefs et notables qui avaient vendus leurs enfants. Pour que ces personnes ne soient pas reconnues et libérées, elles étaient vendues à l’écart du marché commun. Bien après l’abolition de la traite négrière ,  le trafic d’esclave à continuer à s’entretenir clandestinement au sein de ce marché caché.

Le marché caché de Laapou est devenu aujourd’hui un site où sont exposés les vestiges de l’esclavage qui s’est déroulé dans cette région. Un monument a été édifié sur le site de cet ancien marché des esclaves, avec l’aide des membres du Peace Corps américain, en mémoire des victimes.

Notons que le Cameroun regorge de nombreux sites, lieux de la traite, de l’Esclavage et de leurs mémoires. On peut citer par exemple :

  • Les berges du Wouri à Douala— région du Littoral
  • Le port d’embarquement des esclaves à Bimbia— région du Littoral
  • Le marché caché de Laapou à Bangou et marché d’esclaves officiel à proximité— région de l’Ouest  
  • Le marché d’esclaves à Kamna à Bayangam— région de l’Ouest
  • Le  marché d’esclaves de Sim Tse à Bandjoun
  • Le marché d’esclave de Sim Hiala’a à Baham.
  • Le marché d’esclaves à la chefferie Bamendjinda— région de l’Ouest
  • Le marché d’esclaves à Foumban— région de l’Ouest
  • Le musée de la chefferie Bafut— région du Nord-Ouest
  • Les tranchées et murs de pierre à la chefferie Bawock— région du Nord-Ouest
  • Le site de Ndikinimeki

Des circuits touristiques thématiques sur l’esclavage  sont conçus à la demande des visiteurs intéressés spécifiquement par cette thématique pour permettre à ceux-ci de découvrir ce pan de l’histoire camerounaise encore peu connu.

Reportage radio de Jean de Dieu KOAGNE CRTV Ouest

Facebook Comments
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *