Le poivre de Penja: une curiosité touristique à travers le monde !

La culture d’un pays peut aussi se vendre par les produits dérivés de ses champs. Comme la moutarde de Dijon, le coucous algérien, le Cameroun bénéficie désormais d’une référence en la matière. Avec le poivre de Penja, encore appelé « poivre des oiseaux » est devenu une curiosités touristique. Pourtant il a été introduit en 1958 par le colon et planteur Antoine Decré, c’est seulement en 2013 qu’il va se relever à la face du monde.

Ceci grâce à l’indication géographique protégée. Le monde entier sait désormais d’où s’origine ce poivre aux saveurs particulières. Avec son arome unique en son genre, son gout piquant, il est sans concurrence sur le marché. Bénéficiant de l’environnement favorable, le poivre de Penja est couvert sur l’année par 6 mois de pluie et 6 mois de soleil. La terre qui lui donne vie est plus que fertile. Même s’il prend 5 bonnes années avant de commencer à donner ses premiers fruits, il demeure une attraction inséparable.

Le Cameroun peut se vanter à travers le monde d’avoir en son sein le meilleur des poivres blancs. Il est désormais question de savoir mieux le vendre tant au niveau du marché virtuel que sur le terrain.

 

Facebook Comments
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *