Sur les rues de Douala

Est paru aux éditions du Muntu, un livre intitulé « sur les rues de Douala » sous la plume de Félix Mbetbo. Cet ouvrage permet de découvrir l’Histoire de la ville de Douala à travers le nom de ses rues. Ainsi, on découvre que plusieurs rues de Douala doivent leurs noms aux anciens « colons », d’autres doivent leurs noms aux grandes figures figures historiques du Cameroun. L’auteur fait remarquer qu’à Douala, il existe trois fois plus de rues en hommage à la colonisation que de noms camerounais. Et dans ces noms étrangers, il y a ceux qui n’ont rien à voir directement avec le Cameroun. Ce qui est regrettable pour un pays indépendant depuis 1960. Certains noms de rue à Douala sont des personnages véritablement tristes pour le Cameroun et l’Afrique. Avoir une rue au nom de Gallieni, dans un pays où il n’a
même pas exercé, connaissant son rôle dans le génocide malgache, il y a matière à s’interroger. Pour l’auteur, Le Cameroun doit être capable de donner des noms à ses rues selon ses propres croyances, exigences et visions. Parce que donner le nom est un acte non seulement symbolique mais fortement spirituel. Le nom qu’on donne ou porte influence d’une manière ou d’une autre. Véritable fresque historique, cet ouvrage de Félix Mbetbo nous permet de découvrir la vie et le parcours de plusieurs figures historiques du Cameroun: Soppo Priso, Ngosso din, Douala Manga Bell, Levis koloko, El Hadj Fadil Abdoulaye, Dika mpondo, Roi Njoya, Ernest Betoté , Tobie Kuoh , Pasteur lotin, Richard bell , Um Nyobé, Bebey Eyidi, Pasteur Edoube Mbengue, Dikoume Bell, Mandessi Bell, Paul Monthe, Ahmadou Ahidjo.

Ce livre, unique dans son genre est une innocente invitation à visiter mieux à explorer l’Histoire de Douala, la capitale économique du Cameroun.

Facebook Comments
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *