Portrait de Michèle Ngoumou (Tata Michèle)

Appelée très affectueusement Tata Michèle, Michèle Ngoumou est une grande et douce voix qui a marqué le paysage audiovisuel camerounais. Née en France en 1956, elle abandonne un poste juteux de documentaliste dans une entreprise pour retourner servir son pays en intégrant en 1985 la toute nouvelle CTV (Cameroon Television). En effet,lorsqu’elle apprend que le Cameroun a en projet de lancer une télévision, elle écrit au ministre de la Communication, à l’époque François Sengat Kuo, pour postuler. Sa candidature est retenue à l’Unité de télévision. Le 21 mars 1985, la voilà sur la route de Bamenda, en compagnie de Dieudonné Tine Pigui, qui présentera le tout premier journal télévisé le lendemain. A ses débuts, elle s’est fait remarquer en tant que speakerine annonçant les programmes de la journée.

Lorsque le poste de speakerine est supprimé à la Crtv dans les années 90, Michèle Ngoumou se reconvertit dans l’animation des émissions. Très active et disponible pour la jeunesse, elle se met à l’écoute de la jeunesse à travers ses émissions : « Family Show » et « Jeunesse parlons-en »
Malgré les nombreux coups bas reçu, Tata Michèle a su dépasser sa timidité pour devenir quelqu’un d’épanoui et qui sait concrètement ce qu’elle veut.

 

 

Facebook Comments
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *