30 génies oubliés de la musique Camerounaise. Bonne fête de la musique

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour cette fête de la musique, j’ai une pensée pour ces icônes de la musique Camerounaise qui ont été oubliés et dont on ne se souvient même plus du visage.

30 génies oubliés de la musique Camerounaise

1. Cheramy de la capitale

Il est la première véritable star de la musique Camerounaise. Il est le Camerounais le plus connu des années 60, le premier noir à avoir un orchestre bar.

2. Michel Kingué

Il est assurément le plus grand clarinettiste Camerounais

3. Priso
Excellent compositeur et chanteur, il est l’auteur de plusieurs titres à succès qui firent tabac dans les années 60 et 700. Il est l’auteur du fameux titre  » Duta Longo » , chanson reprise à toutes les sauces par les artistes Makossa.

4. Aloa Javis

Il est de la génération après Messi Matin et Elanga Maurice. Très peu de personnes le savent mais c’est lui l’auteur du fameux  » Elig Effa » qui a propulsé Messi Martin. Très ouvert à différents rythmes, il s’est surtout illustré par des titres comme : Opérateur, Henriette a divorcé, satan eding et le fameux subugu mu

5. Tobo Eittel

Il est sans aucun doute l’un des plus grands compositeurs et guitaristes de la musique Camerounaise. Plusieurs de ses chansons ont été reprises des années plus tard. On peut par exemple citer le titre « Thérèse » repris par Tchana Pierre

6. Malap Paul

Vedette de la musique Camerounaise dans les années 60 – 70, il incarnait l’avenir de la musique Camerounaise dans le Sud Cameroun.

7. Kamdem Irénée

Il est l’auteur du fameux titre , « sandja mama ». Un titre qui fit fureur à l’époque. On lui doit aussi le titre très relevé  » Coupe des tropiques ». Il est l’un des premiers à chanter du meringué et de la Rumba en une langue Bamileké. Il avait un orchestre hyper connu.

8. Gérard Djoumbissié

Une autre grande vedette des années 60 et 70. Il se révèle au grand public à travers son titre ma  » mère m’écrit ». « Ma mère m’écrit  » , une chanson mélancolique, la douleur d’un jeune homme qui a quitté sa famille depuis des années et ne peut pas être ingénieur pour plaire à sa mère parce qu’il a choisi sa voix dans la chanson.
Gérard Djoumbissié est aussi un artiste qui symbolise et incarne le vivre ensemble, il chantait en plusieurs langues du Cameroun. On lui doit par exemple le fameux titre  » Na Meya » chanté en duala et repris des années plus tard par Bébé Manga et Tom Yom’s.

9. Mouellé Guillaume

Il est un pionnier du Makossa, l’un des précurseurs de ce rythme. Plusieurs de ses titres ont été repris dont le fameux  » Da Ndé » repris par Marco Mbella.

10. Martin Mpuli Ewanè

C’est le poète de la musique Camerounaise. Chanteur élégant, excellent compositeur et guitariste, il était doté d’une voix unique. Ses compositions ont été repris par les plus grands. Par exemple, le titre  » Oh KO » de Manu Dibango est en réalité une reprise du titre  » Na Sengui na » de Martin Mpuli Ewanè

11. Tembou Augustin

Il est l’auteur du fameux titre « Demtcha ». Il était une valeur sûre de la musique Camerounaise avec un style variée et des chansons d’une richesse textuelle et d’une profondeur remarquable.

12. Épée Mbende Richard

Un des pionniers du Makossa. Il est le fondateur du fameux orchestre Uvocott Jazz

13. Japhet Major Mekounde

14. Mpacko Belmond

15. Nyamsi Manfred

16. Tigui Edmond

17. Monazang

18. Lobé Lobé Rameau

19. Uta Bella

Première diva de la musique Camerounaise
20. Ndongo Omer

21. Marc Nkodo

22. Jo Tongo

23. Docteur Fogué

24. Dikoume Bernard

25. Tchamy Patterson

26. Liza Ngwa

27. Pat Ndoye

28. Noah Ngigna

29. Epata

30. Pasteur Lappé

Bien évidemment, la liste n’est pas exhaustive.
Complétez la.

Source: Arol KETCH – 21.06.2020
Fourmi Magnan égarée

Facebook Comments
Share Button

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *