Histoire de la fameuse statue Afo Akom

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sculpture en bois sacrée de près de 1,59 m, connu sous le nom « Afo-akom » qui signifie « chose Kom » mais aussi sous le nom « Mbang », c’est le symbole du peuple Kom (Oku) de la Région du Nord-Ouest du Cameroun. En 1966, cette sculpture sacrée a été volée dans l’enceinte royale du peuple Kom.

Cette sculpture représente un homme nu et couronné, tenant un sceptre dans sa main. Il se tient derrière un tabouret soutenu par trois têtes de buffle. Afo Akom est en réalité le siège – totem d’intronisation du « Fon » depuis la nuit des temps.
Après le vol d’Afo Akom, le Fon ne pouvant pas supporter cette lourde perte, sera meurtri de douleur et va tomber malade au bord de la mort. Le royaume devenait alors ingouvernable. Le neveu du roi qui avait volé et vendu la statue sera démasqué et expulsé du village. Celui-ci avait vendu la statue à un intermédiaire qui l’a revendu à un trafiquant d’œuvre d’arts et celui-ci l’a emporté avec lui aux Etats-Unis afin de le revendre très cher. Chose qu’il fera.

L’Histoire raconte que la statue Afo Akom était dotée de pouvoirs mystiques. Une fois chez ses nouveaux acquéreurs, la statue s’est mise à couler des larmes, à perturber ses nouveaux acquéreurs en détruisant tout autour d’elle.

Les nouveaux acquéreurs firent tout pour s’en débarrasser ; ils ont voulu la détruire mais n’ont pas pu ; ils ont abandonné la statue dans les rues et à leur retour, ils retrouvaient la statue à son endroit habituel. Ceux-ci ont même voulu jeter la statue à la mer ; mais c’était peine perdue. Finalement, ils ont vendu la statue à une gallérie d’art à New-York.

Sept ans plus tard en 1973, Afo Akom a été reconnu dans une galerie d’art américaine par Warren Robbins un célèbre collectionneur d’œuvres d’art américain. C’est lui qui va lancer l’alerte. Warren Robins va entrer en contact avec plusieurs élites Kom aux Etats-Unis afin de réaliser une levée de fonds en vue d’acheter la statue Afo Akom à la galerie d’art qui l’hébergeait et la rapatrier au Cameroun. Ils vont lever près de 30 000 dollars pour qu’Afo-AKom ou Mbang retrouve sa place dans le palais royal de Laikom.

Après un différend, la sculpture a été rendue au peuple Kom (Oku) au cours d’une cérémonie en présence du Don Nsom Ngwe et du Président de la République Ahmadou AHIDJO.

Source: Arol KETCH – 03.07.2020

Facebook Comments
Share Button

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *