Hommage à Papa Doro

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kamwa Barthélemy dit Papa Doro une icône oubliée de la musique Camerounaise qui a embrassé plusieurs rythmes du Cameroun et d’ailleurs : Makossa, Assiko, Rumba, Merengué, plusieurs rythmes Bamileké etc.

Il est l’un de ces nombreux artistes Bamileké qui ont fait du Makossa en des langues Bamileké. Il fait partie avec Mbakop Idylle de ces oubliés qui ont impulser une certaine identité remarquable dans le Makossa. Il a aussi contribué à populariser sa langue maternelle et plusieurs rythmes traditionnels Bamileké.

Difficile de le ranger dans un registre particulier.

Nous lui devons plusieurs albums parmi lesquels on peut citer : « Wouokop San Kouo », « Papa Doro ».

Son album éponyme « Papa Doro » est enregistré au studio Makassi et arrangé par Sam Fan Thomas. On peut apprécier sur cet album le génie de KOTTO Bass à la guitare basse. Sam Batcho n’est pas en reste aux chœurs .

Papa Doro était très proche de Pierre Didy Tchakounté qui participait très souvent à ses projets et même concerts .

En plus d’être un artiste musicien, Papa Doro est aussi un commerçant. Féru de musique, il investissait tous ses revenues dans la musique à tel point que son commerce au marché central va en prendre un coup .

Ce talentueux artiste, auteur-compositeur originaire de Bangou dans la région Ouest du Cameroun a légué à la postérité des titres comme : « Sack’ Nkouo », « Top Meta’ah », « Wouokop », « Wawa », « prévenir vaut mieux que guérir », « Plenty Combe No Good », « pots cassés », « Wo Yah », « Mon Afrique », « Adieu Papa », « C’est assez mon mari »

Papa Doro est décédé le dimanche 19 janvier 2020 des suites d’une longue maladie .

Quelle est votre chanson préférée de Papa Doro?

Quels souvenirs et anecdotes gardez-vous de lui ?

Voici une compilation de toutes ses chansons :

Source: Arol KETCH – 10.06.2021
Rat des archives

Facebook Comments Box
Share Button

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *