Petite clarification : Tout le monde n’est pas musicien !

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De plus en plus je le dis et je l’assume : il va falloir que l’on classifie nos artistes de manière sérieuse et organisée :

– MUSICIENS ( ils créent des œuvres essentiellement instrumentales même si de temps en temps ils font appel à des chanteurs… Exple : Manu Dibango, Jay Lou Ava, Vincent Nguini, Justin Bowen, et bien d’autres…)

– CHANTEURS ( ils déclament des textes/lyrics avec une BELLE voix … J’insiste sur la beauté où l’originalité du timbre vocal car il ya du tri à faire à mon avis..!

les nouvelles catégories liées aux nouvelles technologies :

– BEATMAKER (ils utilisent les beatmachines et les ordinateurs pour nous créer des Beats et faire danser. Ils sont très sollicités par les chanteurs/animateurs de la nouvelle génération… On ne peut plus les ignorer car ILS EXISTENT ET FONT DES CHIFFRES…)

– RAPPEURS/ SLAMMEURS (ce sont des poètes de la nouvelle dynamique. Ils manipulent le verbe, les phrases, les mots auxquels ils donnent une nouvelle vie, une impulsion inédite et inattendue…)

– ANIMATEURS / DJ (ce sont les nouveaux arrivés… Et déjà sans être ni chanteurs ni musiciens, ils se frayent un chemin et accèdent à des audiences record… Exple: les interprètes du Mbole, nyangono du sud etc )

Mon propos ici est de dire : il existe différentes catégories qui permettent de valoriser TOUT LE MONDE ET D’ÉVITER LES POLÉMIQUES IMPRODUCTIVES !!!

Ma contribution avec cette classification est de démontrer qu’en affublant TOUT LE MONDE DU STATUT DE MUSICIEN CAMEROUNAIS on s’enfonce dans la confusion et l’amalgame.

Exple : chez les français on parle de « chanson française » et cela se différencie de la « musique ». En adoptant cette logique on aura plus d’espace pour valoriser d’autres catégories que les chanteurs par exemple. Les instrumentistes et compositeurs Camerounais sont très nombreux et très respectés dans le monde … J’ai le bonheur et le privilège de faire partie de ceux là et de plus, comme chef d’orchestre.

Aux journalistes, animateurs, blogueurs et autres : lorsque l’on prend la responsabilité de communiquer sur ce domaine complexe, il faut œuvrer à bien classifier les acteurs et à documenter CORRECTEMENT chaque catégorie, au lieu de se cantonner, certainement pas ignorance ou par paresse intellectuelle à appeler tout le monde « MUSICIEN » !!!

MERCI !!!✋

(é) Ruben BINAM BIKOÏ.

Facebook Comments
Share Button

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *