Rencontre: Prévenir , Diagnostiquer et gérer le burnout en milieu professionnel

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grille de burnout de Maslach a été proposée à 255 personnes travaillant directement ou indirectement en psychogériatrie à l’occasion du congrès de Lorient du 16 mars 2010. Deux cent un questionnaires ont été remis, portant sur 42 aide-soignants, 14 cadres soignants, sept directeurs d’établissements pour personnes âgées, 42 infirmières, 45 médecins, 30 psychologues, et 21 autres soignants (kinésithérapeutes, ergothérapeutes…). Un score de risque de burnout a été réalisé à partir de ce questionnaire constitué de 22 items permettant l’évaluation de l’épuisement professionnel. Le risque de burnout a été considéré comme existant dès lors qu’une personne avait une somme positive pour les 22 questions. Trente-neuf personnes étaient à risque de burnout. L’âge ou le genre du professionnel ne semble pas exposer à un risque particulier. Les infirmières travaillant en psychogériatrie sont en revanche, davantage exposées. L’absence de guidelines pour gérer les crises avec le malade psychogériatrique, considérer que le malade est dans un système où l’égalité des soins n’existe pas, où l’offre de soins est insuffisante, faire son métier par obligation exposent à un risque de burnout. Le personnel à risque de burnout demande moins que les autres des formations dans les secteurs suivants : annonce diagnostique ; gestion des troubles du comportement ; comprendre la maladie d’Alzheimer ; prise en charge d’une désorientation ; gestion de l’agressivité du malade. À noter que ce même personnel ne demande pas de formation pour la prévention du burnout.

Facebook Comments Box
Share Button

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *