RECIT DE VOYAGE : Clément Ergerton raconte son séjour à la cour royale Bangangté (1938)

Comme à cette époque, plusieurs colons, photographes, ethnologues, médecins, missionnaires, ont laissé des récits de leurs voyages en Afrique. L’un d’eux, Clément Ergeton, a écrit sur son séjour à la cour royale des Bangangté à l’Ouest Cameroun. Ce livre illustré et rempli de récit est lourd de 348 pages. Il est encore de nos jours difficile à trouver dans les bibliothèques du Cameroun. Il est peu cité dans les rares écrits sur l’anthropologie de cette partie du pays. Mais reste disponible dans les librairies numériques comme Amazone.

Comme on a pu le lire dans un commentaire à ce sujet il en ressort que c’est « Un compte-rendu tranquille mais intéressant et souvent amusant du séjour de l’auteur, plus une petite recherche ethnologique, dans un royaume africain du Cameroun. Il trouvait en lui-même un respect croissant pour le peuple, leur primauté même avait indépendance et dignité, la distance entre le noir et le blanc était scrupuleusement respectée. Rien d’excitant ne se produit, donc ce n’est pas une aventure révolutionnaire, mais une expérience primitive de contentement. Contrairement à la plupart des Blancs, il aimait l’administration française de la province. Grande lecture de son genre, avec une nouvelle orientation ».

Facebook Comments
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *