Annie Disco et Betti Betti, deux belles voix de la musique camerounaise oubliées.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Annie Disco et Betti Betti, deux belles voix de la musique camerounaise oubliées.

C’est l’histoire d’un gâchis et d’un drame social. Betti Betti et sa sœur Annie Disco incarnaient l’avenir de la musique camerounaise. Très belles, elles étaient habitées d’un charme qui ne laissait personne indifférent. Dotées de voix puissantes et raffinées, c’étaient des femmes aux talents immenses. Quoiqu’originaire du Mbam et Inoubou, elles ont embrassé tous les rythmes du Cameroun. C’est ainsi qu’on pouvait les entendre chanter à la fois du Makossa et du Bikutsi. Élevées dans un foyer polygamique, elles ont eu une enfance très difficile et ont trouvé refuge dans la musique. Alors qu’on leur prédisait un destin glorieux dans la musique, elles tombaient à chaque fois sur des producteurs véreux, obsédés par leurs formes callipyges.

C’était très difficile pour des femmes de mener une carrière musicale en ces temps-là. Entre les harcèlements, les producteurs véreux , un milieu phallocrate, le poids de la famille; ce n’était pas du tout aisé pour la gente féminine.

Néanmoins, Annie Disco et sa sœur aînée Betti Betti se sont battues pour vivre leur rêve. C’est l’histoire de deux sœurs qui ont grandi à Yaoundé et qui par la force des choses se sont retrouvées en train de faire du Makossa.

Aujourd’hui, elles sont décédées et comme nous sommes dans le pays de l’ingratitude ; elles ont été oubliées. Et pourtant, ces voix de charme ont marqué l’histoire de la chanson au Cameroun.

Alors afin qu’elles ne sombrent pas dans l’oubli, que ceux et celles qui les ont connus viennent nous dire en commentaires quels souvenirs ils gardent de Betti Betti et Annie Disco.

Ravivons leurs mémoires ! Pensons à eux en ce jour ! Ecoutons leurs titres à succès !

Annie Disco et Betti Betti, nous ne vous oublions pas. L’oubli est la ruse du diable !

Betti Betti et sa sœur Annie Disco sont décédées dans l’indifférence générale. Elles ont néanmoins laissé à la postérité des trésors musicaux, de véritables pastilles.

Je vous conseille

Annie Disco : Une chanson d’amour, Minia Ma bawam, Man onon,

Betti Betti : Kalata, Ndolam, Na Boa Ndolo, Mbala, Buissy

Pour découvrir la vie, le parcours, les tribulations et les histoires de ces icônes de la musique camerounaise, nous vous invitons à lire le livre : « Les Icônes de la Musique Camerounaise ».

Contacts pour avoir le livre depuis le Cameroun

Yaoundé : 6 96 83 86 60

Le livre est aussi disponible à la librairie des peuples noirs à Yaoundé, Montée SNI.

Contact pour l’avoir depuis la Diaspora

Mail : leseditionsdumuntu@gmail.com

Le livre est également disponible sur Amazon : Cliquer ici:

https://www.amazon.fr/dp/2956287400/ref=mp_s_a_1_3…

Arol KETCH, Bafia 21/07/2019

Facebook Comments
Share Button

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *