Devoir de mémoire : Eddy Edouthé – le génie parti très tôt

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il aurait eu 66 ans aujourd’hui.

Eddy Edouthé est né à Yaoundé le 21 Novembre 1954.

Comme un météore après un seul album produit par Justin Bowen, Eddy Edouthé s’est éteint à la fleur de l’âge de suite d’un accident de la route en France quelques années après la sortie de son album qui connut un succès retentissant au Cameroun. Il est mort au sommet de son art alors qu’il était une valeur montante de la musique camerounaise.

Eddy Edouthé commence la musique en jouant de la guitare, la basse et un peu de clavier. Mais c’est surtout au chant qu’il a excellé.Il fait ses débuts fracassants aux côtés de Justin Bowen, Roger Sabal-lecco, Jean Marie Sandjol, Moustick Ambassa, les danseuses, Clémentine, Awa et Nyangono Sylvie au sein du groupe Makoumba-Makoumba qui évoluait en Grèce.

En effet, c’est Papadoupoulos un commerçant grec qui faisait des affaires au Cameroun qui leur trouva un contrat pour aller chanter en Grèce dans le night-club son hôtel (le paradise hôtel). Il souhaitait absolument que l’inauguration de ce night-club soit faite par un orchestre camerounais car c’est l’argent qu’il gagna au Cameroun qui lui permit de construire cet hôtel. La grande équipe reste 6 mois en Grèce. A la fin du contrat, Eddy Edouthe se rend aussitôt en France dans la ville du Havre où il avait de la famille. Notamment son cousin Alain Serresse.

En 1981, il évolue dans le groupe Ideku Dynasty aux côtés de son complice Justin Bowen. Le groupe produira l’album « Zenguele Dance ». Cet album fut popularisé par le célèbre journaliste Charlie Mveme sur les ondes de la radio nationale.

En 1985, il accompagne son compagnon de toujours Justin Bowen dans le premier album de celui-ci. En 1988, il sort son tout premier album Solo ; album produit par Justin Bowen (JB Productions). Cet album connait un succès retentissant ; Eddy Edouthe s’impose alors comme une valeur montante du makossa. En décembre en 1988, il fera un passage remarqué à la toute jeune télévision nationale (CTV) dans l’émission tam-tam week-end.

En cette fin d’année 1988, le public camerounais conquis danse sur les titres « Qui n’a pas de chaud », « Itondi , c’est moi » d’Eddy Edouthe. Ces titres feront un tabac dans les cabarets et les night-clubs. Eddy Edouthe est admiré de tout le monde et on lui prédit le plus bel avenir dans la musique.

Eddy Edouthé fut violemment emporté par la mort un jour de 1992. Il perdit la vie dans un accident de circulation au petit matin à Bastia en France. En effet, Eddy Edouthé travaillait dans un piano bar à Bastia et en rentrant chez lui au petit matin, il a croisé un camion dans le tunnel de Bastia.

Ce camion avait un problème technique et celui-ci est rentré dans la voiture d’Eddy Edouthé qui est décédé sur le champ. Cela s’est passé le 7 novembre 1992.

Eddy Edouthé était marié et a laissé 3 merveilleux enfants qui assurent la relève sur le plan musical à leur niveau.

Quelle est votre chanson préférée de Eddy Edhouthé ?

Quels souvenirs gardez vous de lui ?

Arol KETCH – 21.11.2020

Facebook Comments
Share Button

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *