Hommage à Axel Mouna

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

07-05-2019 – 07.05.2021 : Il y a 2 ans disparaissait Axel Mouna

Parce que l’oubli est la ruse du diable, nous ne devons pas oublier nos icônes.

De son vrai nom Mouna Diffo Jean-Pierre, Axel Mouna est une icône de la musique Camerounaise.

Axel Mouna est dessinateur textile de formation. Il fut aussi un excellent footballeur. Il fait ses premiers pas dans Van Lanlan. Il a évolué au sein de Juventus et l’union Sportive de Douala.

Cet ancien sociétaire de l’Union sportive de Douala dans les années 70, est un auteur compositeur et interprète qui s’est distingué dans l’univers du makossa à travers des mélodies puissantes contenant des messages très profonds.

Jeune élève au collège Saint Michel de Douala, il va y suivre des cours de musique.

Comme la majorité des artistes de cette époque là, il va perfectionner son talent musical dans les bars/ cabarets. Il n’est pas rare de le croiser au “mermoz club” pousser la chansonnette avec avec la complicité de Nkotti Francois.

Il s’est fait connaître à ses débuts à la fin des années 70 et au début des années 80 avec la célèbre chanson « Juventus », extrait de son album produit aux éditions Africa Oumba , l’une des plus grandes maisons de production des années 80 au Cameroun.

En 1981, Axel Mouna compose le titre Juventus pour rendre hommage à une célèbre équipe de football de Douala dont le coach, Ndoumbè Mondo et le président Moundi Elimbi étaient morts dans un accident de circulation, alors que ce dernier se rendait au port de Douala dans le but de dédouaner une voiture qu’il voulait offrir à son épouse.

Notons que la première version du titre “Juventus” fut composée par Axel Muna et Sallè John des années plus tôt. Laquelle chanson fut confiée au groupe les Black Styl qui la reprenait pour agrémenter les soirées dansantes dans les bars. Sous l’impulsion de disque Cousin, Axel Mouna va enregistrer cette version de “Juventus” aux côtés des Blacks Styl mais le succès ne sera pas au rendez-vous. Toutefois, Axel va néanmoins se faire connaître. Il a désormais un nom.

En 1978, paraît son album “Makaki / Munenge”; le succès est mitigé mais Axel Mouna commence à s’imposer peu à peu sur la scène musicale camerounaise. Il est de plus en plus sollicité.

Son album “Také” paru en 1980 chez Africa Oumba de Jules Wonga et qui a vu la participation de l’équipe nationale du Makossa connaîtra le succès avec des titres comme : “Ndengue O Lamba”, “Ndol’a Mianga”, “Musia Mwa Bembé” etc.

Comme évoqué plus haut, c’est en 1981 que paraît l’album “Bobia” qui va faire sa renommée notamment à travers des titres comme “Juventus”, “Jemea”, “Dibumbe”. Le titre “jemea” (la volonté combative) est un hommage à l’Oryx de Doula; club mythique du Cameroun qui a connu des grands noms tels que Mbappé Leppé, Moukoko de confiance, Rudolphe Tokoto, Epeté Maurice, Elemé Ricardo, Emmanuel Koum, Jean-Pierre Tokoto etc.

Dans ce titre, il relate la belle épopée de l’Oryx qui jadis était le creuset des plus grands footballeurs du Cameroun. Il se lamente devant la situation de ce club mythique qui est en train d’être relégué aux oubliettes de l’Histoire. Jadis au sommet, les clubs mythiques du Littoral ne sont plus aujourd’hui que l’ombre d’eux-mêmes. Les noms Oryx, Caïman et Léopard de Douala, Etoile de Mbanga et Aigle de Nkongsamba ne sont plus évoqués aujourd’hui qu’en terme de regret et de désolation. Le déclin de ces grands clubs a coïncidé avec les décès des grands chefs douala qui les soutenaient (le prince Douala Manga Bell pour l’Oryx (le roi des bellois), le chef supérieur Bétotè Akwa pour le Caïman etc.).

Le football occupait une place prépondérante dans le quotidien des Camerounais à cette époque et à l’instar d’Axel Mouna, plusieurs artistes de renom ont composé des chansons à la gloire de leurs clubs fétiches. En 1968, Eboa Lotin a composé le titre Munyengue Mwa Ngando en hommage à Caïman de Douala. Ce titre a connu un immense succès dans toute l’Afrique et notamment aux deux Congo (Kinshasa et Brazzaville). Epéee Mbende Richard (accompagné de l’orchestre UVOCOT JAZZ), un des précurseurs du Makossa a composé le titre Vasco de Gama sort K O du Cameroun en hommage au club Vasco de Gama. Il a aussi composé le titre Munyengue mwa Dooh Dooh à la gloire de l’Oryx club de Douala.

Néllé Eyoum, l’un des pères fondateurs du Makossa a composé le titre Léopard Oki pour magnifier le club léopard de Douala.

Après une longue période d’absence jalonnée par de nombreux problèmes personnels, il revient sur la scène musical en 1991 avec l’album “Time ni time” ( donnez et donnez) produit par les éditions SIM’S de Njonang Simon Lowe. Cet album verra la participation de d’une partie de l’équipe nationale du Makossa ( Toto Guillaume, Jean Claude Naimro etc.)

Dans cet album, il est essentiellement question des sujets autour de la femme. “Nje No Lo Mea No” ( la nostalgie) : Pourquoi pleurer ? la terre est faite ainsi; il y a la vie et la mort.

“Na Biate” (si je savais) :Une chanson qui évoque une autre déception :” Si je savais, je ne serai pas avec toi en qui j’avais placé tant d’espoir. hélas, je n’étais pas Dieu pour lire ta pensée profonde”. “Sango Massumbu” ( l’homme à la coiffure).

En 2012, Axel Mouna va subir un accident de circulation soldé par une fracture au bassin. Il avait depuis lors, perdu le plein usage de ses jambes; il se déplaçait avec l’aide de béquilles.

En 2013, il a signé son retour sur la scène musical avec l’album “Makossa Bugulu” qui passera inaperçu.

L’icône du makossa, Axel Mouna est décédé le 7 mai 2019 à l’hôpital Laquintinie de Douala.

Il est mort dans le dénuement.

Quelle est votre chanson préférée de Axel Muna ?

Source: Arol KETCH – 07.05.2021

Facebook Comments Box
Share Button

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *