Hommage Ă  Peter Mpouly qui aurait eu un an de plus aujourd’hui 😔😔

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peter Mpouly fut un prodige de la musique Camerounaise. Il fait des dĂ©buts fracassants au dĂ©but des annĂ©es 90. Ses titres “ Soul Samba” et “ Coucou Doudou” de l’album “Soul Samba” paru en 1991 ont connu un succĂšs retentissant. Son titre “Lamizozo” de l’album “Sex Market” paru en 1993 a considĂ©rablement marquĂ© les esprits.

Peter Mpouly est né le 28 Août 1967 à Douala. Il a un parcours plutÎt riche.

Il se passionne trĂšs tĂŽt pour la musique. Il fait ses premiers pas dans la musique en 1981. Il a fait ses classes tour Ă  tour au lycĂ©e classique de Garoua et au collĂšge Mazenod de NgaoundĂ©rĂ© avant d’aller tenter sa chance en France. Une fois arrivĂ© Ă  Paris, il sait dĂ©jĂ  ce qu’il veut. Il veut se faire un nom dans la musique.

En 1986, il est Ă©lĂšve au conservatoire international de Paris qu’il va frĂ©quenter pendant 4 ans. En cette mĂȘme annĂ©e 1986, paraĂźt son tout premier album, Makossa branchĂ©. Sans particuliĂšrement briller, il impose son style. Il est un jeune loup prometteur.

Il rĂ©cidive quelque temps aprĂšs avec l’album “Africa, la mal aimĂ©e”. Lequel album est produit par ses propres soins. Dans cet album, on retrouve des titres qui feront danser les camerounais comme “Romeo Na julietta” ou encore “ MĂ©nage Na BobĂ©â€. Les rifts des cuivres et surtout la maestria de Justin Bowen aux claviers apportent une certaine touche d’originalitĂ© Ă  cet album.

En 1987 , il suit des cours de musicologie Ă  l’institut art et culture de Paris.

En 1989, il obtient le diplĂŽme d’études gĂ©nĂ©ral (Deug) en musicologie Ă  l’universitĂ© de Paris. En 1991, il est consacrĂ© meilleur disque de l’annĂ©e et meilleur gĂ©nĂ©rique par la radio Africa N°1 avec son opus “Soul Samba” . Comme autre fait d’arme, en 1995, il conçoit le gĂ©nĂ©rique de l’émission « coup de pouce » pour la FM 105 Ă  Douala.

Il avait beaucoup d’admiration pour les musiciens qui l’ont accompagnĂ© parmi lesquels on peut citer :Toto Guillaume, Aladji TourĂ©, Justin Bowen, Moustick Ambassa, Ekima Kolor.

Son titre “coucou doudou” est sans aucun doute l’un de ses plus grands succùs . On peut apercevoir dans le clip comme danseuses : Coco Mbassi , Dora Decca, Joelle Esso.

Son titre “Soul Samba” est une vĂ©ritable tuerie, on peut y apprĂ©cier la basse du terrible Willy Nfor qui porte littĂ©ralement ce titre. Ce titre est un vĂ©ritable chef d’oeuvre.

Avec du recul, on peut affirmer que les chansons de Peter Mpouly n’ont pas reçu l’accueil qu’elles mĂ©ritaient. Et pourtant, il faisait partie du cercle trĂšs fermĂ© de ces artistes ouverts qui avaient une approche trĂšs Ă©clectique du Makossa. Il a rĂ©ussi Ă  fusionner avec succĂšs Makossa-Zouk et Soukouss.

Il a produit 6 albums au cours de sa carriÚre : Makossa branché, Africa la mal aimée, Soul samba, Sex market, Wala wala les choses de la vie, Maloko (Best Of).

Peter Mpouly est retrouvé mort à son domicile à Bonaberi le dimanche 9 août 2015.

Il laisse deux filles : Lucy-Françoise Mpouly et Mélissa-France Mpouly.

Peter Mpouly a eu une carriĂšre discrĂšte mais ĂŽ combien marquante pour les amoureux de la bonne musique.

Quelle est votre chanson préférée de Peter Mpouly ? Quels souvenirs et anecdotes gardez-vous de lui ?

Source: Arol KECTH

Facebook Comments
Share Button

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *