Lapiro de Mbanga et Jimmy Cliff : No Make Erreur

Spread the love
     
 
 
  

En ces années-là, Lapiro de Mbanga est installé Gabon où il joue et agrémente les soirées dans les bars et cabarets. Sa proximité avec le monde musical en terre gabonaise lui permet de rencontrer Moussa Haissam.

Moussa Haissam prend le risque de produire Lapiro et de cette collaboration naîtra l’album « Pas Argent, No Love (Yogo Santé) ». L’album enregistré au studio Mademba et mixé à Paris, connaît un immense succès. On découvre alors un jeune chanteur au rythme cadencé et véhiculant les messages en pidgin.

En tournée en Afrique, le grandissime Jimmy Cliff est séduit et tombe sous le charme de Lapiro et de son style unique. Jimmy Cliff et Lapiro entrent en studio et en ressortent avec l’album No Make Erreur (Toto Guillaume à la guitare, Jean-Claude Naimro au clavier). Aux arrangements de cet Album on retrouve Jacob Desvarieux et Jimmy Cliff. La vedette jamaïcaine de reggae est littéralement sous le charme de la musique de Lapiro. On peut entendre Jimmy Cliff chanter avec Lapiro sur le titre « No Make Erreur ».

A la sortie de « No Make Erreur » Lapiro est adopté par le peuple. Il multiplie les tournées en Afrique avec son orchestre (Le Tara System).

Sa carrière prend son envol au cours des années 80 au Cameroun, où il devient extrêmement populaire. Il est le défenseur des laissés-pour-compte, le porte-parole des sans voix, qu’il appelle ses complices. La voix rocailleuse, guitare à la main, généralement vêtu de jeans et chantant en pidgin.

Ohh oh ohh No Make Erreur Tara !!! Erreur for boutoukou natural dame for dosss !

La terre est sale ! Si è ne Mvit

Source: Arol KETCH

Facebook Comments Box
Share Button

Spread the love