Manfred Long, pionnier de la basse Camerounaise

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Cameroun est reconnu comme le pays ayant fourni au monde, les plus brillants bassistes. Voici l’homme par qui tout a commencé. Voici celui qui a inspiré plusieurs générations de bassistes Camerounais.

Mais la vie est tellement ingrate que c’est à peine qu’on peut poser une image derrière le nom de ce pionnier.

Chers médias Camerounais au lieu de passer le temps à nous gaver avec les mêmes débats politiques insipides qui n’ont rien apporté aux Camerounais depuis des décennies, créér des programmes innovants et allez à la rencontre de ces hommes et femmes qui ont fait notre histoire. Manfred Long est encore en vie et compte tenu de son riche parcours, il peut être une sagesse et d’inspirations pour les générations futures. Il apportera plus que vos débats politiques intempestifs et alambiqués.

Manfred Long est le pionnier de la basse Camerounaise. Aux côtés Jo Tongo et Jeannot Karl Dikoto Mandenguè, il a influencé et inspiré plusieurs générations de bassistes Camerounais.

Après un concours avec les plus grands bassistes de la place parisienne, Manfred Long intègre le groupe de Claude François.

En entrant chez Claude François, Manfred Long n’était pas un très bon bassiste toutefois Claude François croyait en son talent et va l’aider à se perfectionner. Claude François a tout de suite percuté que ce gars avait quelque chose de plus.

Surnommé « Mister Precision », Manfred Long, accompagne Claude François en lui apportant le beat disco si caractéristique de son répertoire. Il fera l’Olympia et plusieurs Tournées avec Claude François.

Il est le bassiste derrière les hits de Manu Dibango comme les fameux  » Soul Makossa », « New Bell » etc..
Il connaît la belle histoire de Soul Makossa et de la musique Camerounaise.
Il a aussi posé son doigté magique sur les tubes de Utah Bela, première diva de la musique Camerounaise.

Arol KETCH – 30.07.2020

Facebook Comments
Share Button

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *