Njoga Mathias, mécène oublié de la musique Camerounaise

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nombreux passionnés ont joué un rôle important dans l’éclosion de la musique au Cameroun. Des mécènes qui ont largement contribué à la promotion de la musique ont pour la plupart achevé leur vie dans la misère. Plusieurs parmi eux ont été oubliés.

C’est l’histoire d’un commerçant qui a décidé de se lancer dans la production. Il est surnommé “Cousin” dans la famille, il va décider de choisir ce nom pour désigner sa maison de production : “ disques cousin”.

Pour enregistrer, il utilisait un studio mobile de magnétophone de 4 pistes. Il allait presser les disques en Belgique pour les revendre au Cameroun.

Le premier disque produit par lui était un enregistrement sur quatre pistes pressé à Kinshasa avec l’aide d’un steward travaillant pour Cameroon Airlines qui avait accepté d’amener le disque original au Congo.

Fondé en 1976 par Njoga Mathias, Disques Cousins a été un label très important qui a produit une pléthore d’artistes camerounais (Jean Bikoko Aladin, François Misse Ngoh, Ndongo Omer, Jean-Paul Mondo, Danger Ngando Konne, Docteur Fogué, Namy Jean Deboulon, Tigui Edmond,Atangana Pascal, Tokoto Ashanti, Ebongue Edouard, Salle John, Les Black Styl’s, Les vétérans, Nellé Eyoum, Ondoua Akono Gaston, Betti Joseph, Jackson Berry, Soh Joseph, Fondja Roger Fontaniel, etc. )

En tant que producteur, il a mis le pied à l’étrier de plusieurs artistes et a largement contribué aux succès de ceux-ci. Il a produit notamment plusieurs albums des Black Styls et a contribué à les faire connaître.

Il a eu le mérite de produire des artistes dans divers rythmes ( Makossa, Assiko, Bkkutsi, Assiko, Mangambeu etc.)

Emile Kangué a été directeur artistique et directeur de concert de Njoga Mathias , chargé des ventes dans les villes du Cameroun.

Quels souvenirs gardez-vous de Njoga Mathias ?

Source: Arol KETCH – 14.03.2021

Facebook Comments Box
Share Button

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire