ALEX SIEWE sur la route des chefferies de l’Ouest (acte 2)

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avec Sylvain, nous avons pris la route de l’ouest et, l’air dubitatif, j’ai traversé la forêt sacrée de trois chefferies. Pour découvrir un travail inouï de mise en valeur de notre patrimoine culturel immatériel. La case de Bamougoum, la labyrinthique chefferie de Batoufam et le sublime chantier de la case patrimonial de Bapa. Que d’émotions, que de belles découvertes, que d’évasions…le visible et l’invisible…le mystérieux et l’imaginaire. Je ne m’en suis pas encore remis. Bouleversé…partout …par ces interactions avec la nature, avec l’histoire…partout, remué par ce je ne sais quoi qui vous donne un sentiment d’identité et de continuité, contribuant à faire grandir en vous le respect de la diversité de la créativité humaine.

Je ferai le tour des 10 autres chefferies. Aujourd’hui, ces cases reçoivent en moyenne 20 à 30 visiteurs par mois. Seulement. Preuve que même le Tourisme interne reste très faible. Et pourtant « La Route des Chefferies » vaut largement le voyage.. Malgré tout, leur géniteur reste imperturbable. Avec cette sérénité propre aux esprits qui savent que leurs œuvres vont transcender les Générations.
Imaginez que ce travail dans les grassfields se poursuive avec les peuples de la forêt et leur expression totémique… les peuples de la mer avec la renaissance du Ngondo – festival culturel et cultuel – ou encore les peuples soudano-sahéliens avec leurs lamidats et sultanats…Pour le moment vous pouvez les retrouver, tous, dans un Beau livre illustré au titre ambitieux, « Les Civilisations du Cameroun » signé du même esprit, Sylvain Djache NZEFA.
Bientôt la fin d’année…vous ne voyez pas ce qu’on peut en faire ?

Facebook Comments
Share Button

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *