ESA, un groupe mythique de la musique Camerounaise

1990 ; les lions indomptables sont qualifiés pour la coupe du monde en Italie, contre toute attente les lions chamboulent tous les pronostics et se hissent en quart de finale. La belle épopée des lions indomptables est rythmée par une mélodie particulière que la télévision nationale diffuse au début de chaque match de l’équipe nationale. Le titre de cette chanson : « Eyayé (Eméya Mba) ». Une mélodie envoûtante, entraînante. Un véritable délice. Mais qui est l’auteur de cette sublime mélodie ?
Nous devons ce titre au groupe ESA. Lorsqu’on parle des groupes et duos mythiques de la musique camerounaise, on pense généralement à Tim & Foty, Ebanda Manfred et Villa Vienne, Françoise et Milla, Marie archangelo et archangelo de monaco, Black styl, Negro styl, los calvinos, los camaroes etc. ; mais on oublie souvent le groupe ESA. Et pourtant ce groupe mérite d’occuper une place de choix dans l’histoire de la musique Camerounaise.
Le groupe ESA était composé de Stephan Dayas, de Martin Soko Moukoko et d’une grosse équipe dans l’ombre. Ce groupe était structuré autour du concept « ATESA » qui signifiait « Atelier de Transformation et d’Expérimentation du Son Africain » ; raison pour laquelle ce groupe s’appelait « ESA ATESA » ; Notons que ce duo avait une vision panafricaine et moderniste. En effet, ESA était un vaste projet mieux, un concept futuriste. Le groupe s’était donné pour mission, d’opérer une synthèse entre les rythmes camerounais, africains et afro-américains.
C’est l’album « EYAYE » qui les révèle au grand public. Avec cet album, ils vont conquérir le Cameroun, l’Afrique et même le monde. Qui n’a pas swingué sur des titres comme Eyayé, A Muto, Isuwara ? Un album atemporel qui à ce jour n’a pas pris une ride. Le titre phare de l’album raconte l’histoire d’une femme qui veut un homme et un seul. Ayant succombé au charme de cette jolie dame, l’homme désiré tombe au piège et se retrouve aux pieds de la jolie créature.
Le titre « Kaka Mulema » qui signifie littéralement « pends courage », évoque l’extrême souffrance des frères d’Afrique du Sud qui croupissaient sous le joug de l’apartheid. Stephan Dayas rappelle aux sud-africains que leur lutte est également celle de tous les opprimés du tiers monde. ESA demande aux frères d’Afrique du Sud de prendre courage parce que toute l’Afrique les soutient. Le 4ème titre de l’album est également une chanson engagée qui dénonce l’apartheid.
Le groupe ESA a été incarné par Stephan DAYAS et son timbre de vox unique mais n’oublions pas aussi l’incidence et l’apport unique de son complice Martin Soko Moukoko et celle du guitariste Yves Njock. Alors que tous les espoirs en ce qui concerne l’avenir de la musique camerounaise étaient dirigés vers eux, le groupe ESA et son concept futuriste volera en éclat. Clap de fin pour une belle expérience qui fit rêver de nombreux camerounais.
Quel est votre titre préféré du groupe« ESA » ?
Voici quelque titre de ce duo mythique : Eyayé, A Muto, Isuwara, Le Na Oa, Maria, Sangw’a Moto, Africa Mulema Mam, Nina.
Nous profitons de cette tribune pour saluer la simplicité et l’humilité de Stephan Dayas membre central de ce groupe. Personnage jovial et très avenant, il nous fit l’honneur de nous soutenir dans la promotion de notre ouvrage : « Les icones de la musique Camerounaise ».
Le livre est disponible
Contacts pour l’avoir depuis le Cameroun
Yaoundé : 6 96 83 86 60
Douala : 6 55 51 37 31
Le livre est aussi disponible à la librairie des peuples noirs à Yaoundé, Montée SNI.
Contact pour l’avoir depuis la Diaspora
Mail : leseditionsdumuntu@gmail.com
Le livre est aussi disponible sur Amazon : https://www.amazon.fr/gp/offer-listing/2956287400/ref=tmm_other_meta_binding_collectible_olp_sr?ie=UTF8&condition=collectible&qid&sr&fbclid=IwAR160MjeUN_iqfAU_ZZVBSBDV7RIXrhlQwRB-OBQmHCEnZeIRvl6y4a9KTM

Parce que nous n’avons pas la science infuse, tout supplément d’informations, modifications sont les bienvenus.

Arol KETCH – 09.09.2019

Facebook Comments
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *