Moussa Haïssam , une icône de la production musicale camerounaise

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il n’y aurait pas d’artistes et encore moins de chansons sans les producteurs. C’est eux qui misent sur les artistes, investissent leur argent pour révéler des artistes et par ricochet des tubes. Malheureusement ceux-ci sont souvent oubliés et le rôle qu’ils ont joué en faveur de l’éclosion de la musique camerounaise est souvent oblitéré.

Qui se souvient encore de Claude Tchemeni? Foty et Lancelaux ? Bernard Gatchueng ? Jules Wonga ? Moise Kouogueng ? Njoga Mathias? Nicholas Mongué ?

Moussa Haissam fait partie de ses acteurs qui ont investi beaucoup d’argent dans la musique camerounaise et a largement contribué à l’éclosion de celle-ci. Il est parmi les producteurs camerounais les plus constants. C’est un homme très discret. Plusieurs camerounais ont déjà entendu son nom mais il est difficile pour certains de mettre un visage sur ce nom.

Il a contribué a révélé plusieurs artistes camerounais. Installé à l’époque entre le Gabon et le Cameroun, sa maison Haïssam Record a produit plusieurs albums à succès.
Il a notamment produit les fameux albums à succès “SIDA” , “crise économique”, “quand la femme se fâche” de la vedette de la chanson gabonaise Hilarion Nguema. Les titres “SIDA” , “quand la femme se fâche” seront repris des années plus tard par plusieurs artistes africains dont le camerounais Longué Longué.
Moussa Haïssam est Maracas d’or africain avec « Quand la femme se fâche » ou encore « Crise économique » de Hilarion Nguema.

C’est Moussa Haïssam qui produit l’album “L’Amour À Sens Unique” de Ben Decca. Un véritable chef d’oeuvre. L’album est couronné disque d’or .
Moussa Haissam a pris le risque de produire Lapiro et de cette collaboration naîtra l’album “Pas Argent, No Love (Yogo Santé)”. L’album enregistré au studio Mademba et mixé à Paris, connaît un immense succès.

L’album “Formule plus” de Yoka Lokito est aussi une production de Moussa Haissam.
En 1997, l’album “Sabitou” de Jean Pierre Essome qu’il produit est consacré disque de l’année.
Il a produit plusieurs autres artistes camerounais : Georges Dickson, Dina Bell, Mekongo Président, Ali Baba, Franck Soleil, Penda Dallé, Bella Njoh, Mengala Joss, Messi Ambroise Jean Pierre Essome, Priscilla Ngando, Désiré Geoffrey, Essama Elysée etc.

Moussa Haissam est né au quartier New-Bell à Douala dans la Région du Littoral. Il grandit dans une famille nombreuse très attachée à l’Islam. Il est très tôt imprégné d’un certain nombre de valeurs : amour, travail, respect, tolérance, partage.
Moussa Haïssam est un globetrotter. Il a sillonné malgré lui l’Afrique centrale.

Après des études primaires à l’école franco-arabe de New-Bell et à l’école coranique du quartier Briqueterie à Yaoundé , il quitte le Cameroun pour la République Centrafricaine. Installé à Bangui, il va étudier pendant près de 5 ans la théologie et la philosophie islamique. Il va par la suite rejoindre le Gabon où il est inscrit au collège moderne d’Akebe à Libreville. Il y passe avec succès son baccalauréat B.

Il décide alors de se lancer dans les affaires. Issu d’une famille très pieuse et puritaine, il était plutôt prédestiné à embrasser la chose religieuse; pourquoi pas devenir Iman ?
Le virus des affaires et de la production musicale seront plus forts. Inutile de vous spécifier qu’il lui a fallu une sacrée dose de courage et de détermination pour tracer sa voie et sortir du sillon familial déjà tracé.

Moussa Haïssam est impliqué depuis plusieurs années dans la gestion du droit d’auteur au Cameroun. Il a été résident du comité provisoire de gestion de la Socam après l’éviction d’Odile Ngaska.
Moussa Haissam a reçu la médaille de Chevalier de l’ordre du mérite camerounais en 2016 pour son action en faveur du rayonnement de la culture camerounaise.

Moussa Haïssam était le 2ème Vice Président du conseil d’administration de la SONACAM aux côtés du roi du Makassi Sam Fan Thomas.

Il vient de nous quitter. Son corps a été retrouvé sans vie à son domicile.

Arol KETCH – 04.10.2020

Facebook Comments
Share Button

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *